Qui sommes nous ?

Pour tout savoir sur notre histoire, suivez ce lien :

 

L’histoire de l’AFSVFP

Définie comme la science de la morale, l’éthique est l’art de diriger sa propre conduite.

L’éthique se retrouve dans le domaine sportif et s’inscrit dans le cadre de la loi et des règlements. Cette éthique prend son essence dans les conditions mêmes du jeu et dans les relations du sport avec l’équilibre psycho-physiologique des pratiquants. De plus, le droit au sport de tout citoyen pour son épanouissement fait partie du contenu de l’éthique. L’AFSVFP distingue deux formes d’approche de l’éthique : l’éthique dans le sport qui est d’abord l’affaire de chaque personne au sein de la collectivité et répond au règlement du sport, et l’éthique sportive qui porte sur les conditions mêmes du “jeu codifié” : fair play. Enfin, l’éthique primant le droit, en démocratie républicaine, et devant imprégner le milieu sportif sans être un discours ni une incantation, l’AFSVFP se réfère aux Droits de l’Homme, aux règlements fédéraux et aux règles déontologiques du sport qui s’appliquent en termes de Devoir.

C’est un ensemble de devoirs que s’imposent les sportifs pratiquants ou dirigeants dans l’exercice de leurs actions et dans leur vie citoyenne.

L’éthique Il existe une déontologie particulière à chacune des disciplines sportives et à chacune des composantes de l’organisation sociabilisée du sport, le plus souvent définie par des “chartes” et des “codes” induisant des engagements moraux dès la signature d’une licence fédérale. C’est pour cela que l’AFSVFP considère que la préservation de l’unité du sport impose de se référer au CODE DU SPORTIF élaboré à l’occasion des forums “L’esprit sportif et les jeunes“, en 1991, et adopté par le C.N.O.S.F en 1995 comme base du Code Général de Déontologie du Sport.

Il est, par essence, l’esprit de la pratique du sport dans le respect des règlements, des règles du jeu de la déontologie. Il est l’esprit des règles. L’esprit sportif est “universel”

Il représente la référence d’une générosité empreinte de rigueur offrant les repères authentiques des valeurs éthiques du sport. Il se fonde sur les vertus humaines et principalement sur la loyauté et sur l’altruisme qui génèrent et conditionnent la qualité des valeurs morales de JUSTICE et de SOLIDARITÉ véhiculées dans le “jeu sportif” puis dans la vie. L’esprit sportif est pour l’AFSVFP un concept positif de référence, distinguant les vertus humaines en respect des valeurs juridiques et morales qui authentifient le sport. Il est un vecteur primordial d’humanisme et de citoyenneté.

Assimilé à l’esprit sportif, il est en fait une “manière d’être”, de savoir-vivre.

Le fair play qualifie un jeu et, par extension, un acte en “geste moral” empreint de beauté, d’équité, d’élégance et de courtoisie. “Etre fair play“, c’est adopter lors (puis hors) des compétitions un code de conduite morale qui permet de régir à la fois les règles strictes d’une pratique avec une interprétation favorable à l’esprit du jeu, et celles humaines et fondamentales du respect des autres et de soi-même.

C’est “être un chevalier moderne” selon la pensée de Pierre de Coubertin.