Un peu d'histoire

Alors que le Comité Français pour le Fair Play (CFFP) existait depuis 1973, fondé et présidé par Jean BOROTRA, à l’instar du Comité International pour le Fair Play (CIFP-1964), Nelson PAILLOU (FFHB) et l’Union Syndicale des journalistes Sportifs de France (USJSF), animée par Jacques FERRAN et Jacques MARCHAND, ont incité d’autres grands dirigeants fédéraux comme Fernand SASTRE (FFF), Philippe CHATRIER (FFT), Robert BUSNEL (FFBB), Albert FERRASSE (FFR), Pierre DESAISSEMENT (UFOLEP), Jean TALBOT (FNSU), ainsi que le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), à créer une association nationale pour lutter contre la violence qui apparaissait en France dans le sport et autour du sport.

Le 1er juillet 1980, à Paris, dans le cadre de l’AICVS, 15 grandes fédérations sportives ont fondé l’Association Française pour un Sport sans Violence avec pour Président Fernand SASTRE

Le 6 janvier 1983, sous l’impulsion de Nelson PAILLOU (Président du CNOSF) et de Robert PRINGARBE (Secrétaire Général du CFFP), les deux entités françaises – le CFFP et l’AFSV – ont été unifiées en une seule association ainsi nommée : Association Française pour un Sport sans Violence et pour le Fair Play (AFSVFP).

Le 20 juin 1991, lors du forum national “L’esprit Sportif et les Jeunes”, tenu à Joinville dans le cadre des IV ème Jeux de l’Avenir de l’UNSS (et faisant suite au forum tenu à Montpellier par l’USEP). Après l’étude d’un texte sur l’esprit sportif présenté par Albert BEGARDS et Christian BLAREAU, l’AFSVFP a élaboré ce “code moral” spécifique, nommé par 300 jeunes : le “CODE DU SPORTIF“.

Le Président du CNOSF, Nelson PAILLOU, a souhaité voir imprimé ce code sur les licences fédérales sportives afin de garantir le respect du citoyen et la déontologie du Mouvement sportif.

Ce Code du Sportif se décline en sept points dont :

trois pour le savoir-faire

un neutre 

trois pour le savoir-être

L’Association Française pour un Sport sans Violence et pour le Fair Play a pour but : 

* De protéger le sport contre touts les formes de violence et de tricherie qui le défigurent et le discréditent, aussi bien dans sa pratique que dans son approche et dans son environnement ; 

* De défendre l’éthique sportive et le Fair Play, de promouvoir l’esprit sportif et sa manifestation essentielle : le Fair Play, de constituer l’Académie Française de l’Esprit Sportif ; 

* De prévenir au titre de la « délégation de mission permanente » conférée par le CNOSF en 1989, les effets perverses de toute utilisation abusive ou détournée des valeurs de l’esprit sportif ; 

* De développer l’esprit sportif humaniste dans l’espace francophone.

Nos dessins